De la souffrance au plaisir

« je vais tenir » « je pensais tenir le coup »

Quand on parle souffrance au travail, on pense burn out, harcèlement moral, harcèlement au travail, risques psychosociaux, gérer le stress au travail, manipulation, manipulateur, perte de motivation, ennui au travail.
Et pourtant avant d’en arriver là, il y a des étapes.
Par exemple observer différemment la situation, comprendre le système, les relations, les manipulations s’il y en a, comprendre ses valeurs, pourquoi nous sommes atteints ?

Agir vite, c’est prévenir plutôt que guérir alors Prenez soin de vous !
J’ai développé la méthode Renaître pour vous permettre d’avancer.
Ensemble nous travaillerons à comprendre, identifier et agir pour un quotidien meilleur.

Votre première séance offerte

Sur ce site, vous trouverez déjà beaucoup d’informations pour vous aider.
Pour aller plus loin, il est nécessaire de se rencontrer.
Le premier pilier d’un coaching efficace est de vous sentir bien avec le coach professionnel.
Ainsi, la première séance est offerte et nous permettra de faire connaissance, d’évoquer votre situation et d’évaluer si le coaching peut vous aider.
« Ces séances de coaching sont pour moi, j’ai vraiment l’impression de m’occuper de moi etd’avancer, c’est un soutien et un moment de libération. »
Nicolas
« Grâce au coaching, j’ai appris à prendre de la hauteur sur ma situation et comprendre les
fonctionnements/mécanismes humains qui s’opèrent dans mon travail. Cela m’a permis de prendre conscience de la gravité de ma situation, à quel point j’étais fatiguée moralement et trouver des outils pour à la fois me protéger et à la fois faire évoluer certaines situations. »
Stéphanie
« Me sentir en confiance est très important, je ne me sens pas jugé, je trouve des conseils
aiguisés, et un regard bienveillant. »
Nicolas
« Tout de suite en confiance (aucun jugement n’est permis, les règles sont
définies dès le départ, la liberté d’arrêter le coaching à tout moment est
claire), j’ai décidé de progresser et donc de recevoir chaque mot comme une
proposition de développement personnel. A partir de ce moment, j’ai
l’impression d’être entrée sur l’autoroute de la maturité professionnelle. »
Agathe